Santé & Bien être

Misophonie, quels sont les symptômes ?

Misophonie, quels sont les symptômes ?

Les personnes qui souffrent de la misophonie réagissent anormalement à certains sons quotidiens. En fait, cette haine du son peut se manifester sur le plan physique, psychologique ou social de la victime. Tout savoir sur les symptômes de la misophonie.

Aucune réaction face aux sons de haute intensité

Le système cérébral des personnes souffrant de la misophonie ne fonctionne pas normalement. La dysfonction se situe notamment au niveau du cortex insulaire. Normalement, cette zone est la source des réactions à tout stimulus de l’extérieur. Cependant, elle ne réagit même pas à un cri. Ce qui fait que les misophones restent imperturbables face aux bruits de haute intensité, une réaction anormale. Cela est dû à leur association négative forte avec certains sons quotidiens de faible intensité.

Réactions à des bruits quotidiens

Le deuxième symptôme concerne les réactions de la personne qui souffrent de la misophonie à des bruits spécifiques. Ces derniers varient d’un patient à un autre. Pour certains, ils peuvent être du reniflement, du fredonnement, du claquement de porte ou du cliquetis d’un stylo. Pour d’autres, ce sont le ronflement, le grincement de chaussures à chaque pas ou les bruits de déglutition. Les manifestations de la misophonie face à ces différents sons déclencheurs sont également variables : colère, accélération du rythme cardiaque, montée de température, frissonnement du corps, etc.

Les symptômes d’ordre physique

C’est vrai que la misophonie est un trouble psychologique. Elle peut pourtant se manifester avec des symptômes physiques. Des études ont montré la présence abondante de la myéline autour des neurones. Ces derniers sont mis en connexion par cette substance. La quantité supérieure à la moyenne de la myéline provoque une transmission importante, avec intensité accrue, des sons quotidiens.

En effet, une fois exposés à des produits insupportables, les patients ne se sentent plus à l’aise. Ils en souffrent beaucoup et pourront être même atteints d’une fatigue importante. Ces conditions risquent de les rendre malades.

Vous pouvez dénicher d’autres informations importantes sur les symptômes de la misophonie sur ce site.

Les symptômes d’ordre psychologique

Les symptômes de nature psychologique sont nombreux. Les malades se mettent, par exemple, facilement en colère. Ils peuvent être aussi sujets à une anxiété par anticipation. C’est une crainte que les bruits déclencheurs ne se reproduisent. En outre, les misophones sont généralement stressés et susceptibles de développer d’autres troubles psychologiques : peur, manque de confiance en soi, etc. Ce sont même des symptômes indiquant la gravité de la haine du son qui se présente.

Les symptômes d’ordre social

Face à certains sons spécifiques, une personne souffrant de la haine du son adopte l’un de deux comportements sociaux suivants : évitement et camouflage. En ce qui concerne la première option, si la personne est vraiment atteinte de la misophonie, sa première réaction est d’éviter les sons déclencheurs. Elle a tendance à s’isoler et risque de se désocialiser graduellement.

Certains misophones qui préfèrent le camouflage décident de porter des bouchons d’oreilles ou d’écouter de la musique avec un écouteur. C’est pour se sentir mieux avec leur entourage. Dans ce cas, les patients s’efforcent de ne pas s’écarter de la société. Cependant, leur comportement montre leur intolérance à certains bruits quotidiens.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *