Santé & Bien être

Acheter un mala, les propriétés

pexels-spencer-selover-775417

Le mot chapelet est le plus simple pour désigner le mala, cet accessoire chéri par les adeptes de l’Hindouisme et le Bouddhisme. Ce bijou les accompagne quand ils pratiquent le yoga et s’adonnent à la méditation. Le mala leur est également très utile pendant la récitation des prières, des mantras. Ce bijou possède quelques propriétés distinctives.

Une origine millénaire

Il y a 3000ans, le mala a vu le jour en Inde, ce berceau du yoga et de la méditation, de l’hindouisme et aussi du bouddhisme. Au début, il est employé pour pratiquer une forme de méditation dite Japa. C’est une méditation dont la principale activité consiste à réciter des prières 100 fois pour ressentir la paix intérieure.

Le mala est donc plus connu par l’appellation Japa mala ou encore la guirlande de méditation. En effet, « mala » est un mot sanskrit qui signifie littéralement guirlande. Ainsi il s’utilise pour aider les fidèles de ces religions asiatiques pendant leur culte et leur récitation des mantras ou textes sacrés.

Un chapelet avec 108 perles

Cet accessoire propre aux fidèles de la religion bouddhiste et hindouiste ou encore du yoga est composé de 108 perles. Il les aide à se concentrer pendant les séances méditatives et celles de yoga. Les perles correspondent, en effet, aux 100 mantras, des prières constituées de formules sacrées.  

Un mala comporte alors 4 perles plus grosses en volume pour servir de repères pendant ces heures de prières. Chacune de ses 100 perles correspond à un mantra à réciter. Les 8 perles restantes s’utilisent pour l’invocation des prières ou syllabes oubliés. Elles sont aussi réservées pour la correction des textes récités avec des fautes. 

Un bijou en perles de bois ou métaux ou pierres précieux

Les perles d’un mala peuvent être en bois. On utilise surtout les bois de santal ou de hêtre ou encore le bois de rose dans ce cas. Vous pouvez aussi acheter un mala en argent donc en métal précieux. D’autres fabricants le créent avec des pierres dont le cristal, la pierre de lune et même des pierres précieuses dont le jade ou l’améthyste.

Il arrive qu’on le fabrique également avec des graines et des os. C’est donc un bijou comportant des éléments en provenance du ventre de la terre. Il aide le fidèle à atteindre son objectif que ce soit la purification de son esprit ou bien la découverte de la paix intérieure. 

Un chapelet différent des autres

Ce chapelet a des propriétés qui le distinguent. Ceux qui ont les mains vertueuses l’ont conçu pour être en relation intime avec les esprits, la cosmologie et surtout, l’univers. C’est un bijou que l’on peut recharger d’énergie par l’exposition à la lune ou au soleil. On peut redonner de l’énergie aux malas en bois par l’exposition à l’encens brûlé. 

Méditer, sans répit, avec le même mantra, pendant une quarantaine de jours, est un moyen  pour recharger cet objet cultuel en énergie. Enfin, une source vibratoire comme un bol chantant peut lui servir de source d’énergie pour le mala.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *