Finance & Patrimoine

A quoi ressemble le meilleur plan épargne retraite ?

A quoi ressemble le meilleur plan épargne retraite ?

Un individu peut détenir plusieurs PER, tout en conservant d’anciens produits d’épargne retraite. Entre le PER individuel, le PED d’entreprise collective avec adhésion facultative et le PER d’entreprise obligatoire, il n’est pas toujours évident de choisir. A travers ce texte, découvrez à quoi ressemble le meilleur PER

Le fonctionnement du PER

En principe, le PER est destiné à n’être octroyé qu’au moment du départ en retraite, étant donné son nom. D’autant plus qu’il s’agit d’un produit pouvant faire l’objet de défiscalisation, dont plus d’infos en suivant ce lien seront fournies plus tard. 

Le PER est un contrat souscrit en gestion pilotée par défaut, d’où le gestionnaire qui répartit l’épargne en fonction du profil, et ce, en veillant à fournir une allocation de fonds sécurisée, ainsi que d’unités de compte en fonds d’investissement plus ou moins risqués. Pour ce faire, la gestion sera adaptée à l’horizon de placement, soit plus dynamique au début, quand le titulaire est encore jeune, pour un meilleur rendement, puis progressivement sécurisée au fil de l’âge et à l’approche de la retraite. Il s’agit de la meilleure manière de faire fructifier le capital placé en PER. 

Néanmoins, pour les plus calés en placements financiers, il serait possible d’opter pour une gestion libre du PER. 

Le PER et la défiscalisation

En optant pour le meilleur PER, un individu peut bénéficier de la défiscalisation, en fonction du produit choisi. Les sommes versées sur PER étant déductibles des revenus imposables sur l’année en cours, la défiscalisation est possible, notamment à la hauteur de son imposition. De ce fait, plus l’individu paie d’impôt, plus il peut prétendre à une défiscalisation élevée. 

A titre d’exemple, pour un montant de 1 000 €, il est possible de payer une tranche marginale d’imposition allant jusqu’à 45%, pour réaliser un gain d’impôt sur le revenu de 450 € et un effort d’épargne de 550 €. Le montant de défiscalisation varie donc en fonction de l’impôt  de chaque individu. 

Dans quel PER investir ?

Le meilleur PER ressemble à l’assurance vie en termes de fonctionnement, seulement, avec l’assurance-vie, le souscripteur peut retirer de l’argent à tout moment. D’ailleurs, cette option représente un complément du PER pour bénéficier d’une fiscalité allégée à la sortie, grâce à l’exonération d’impôt sur le revenu sur le capital. 

A priori, le meilleur PER s’avère être le PER individuel, du fait qu’il est accessible à tous, sans aucune condition aussi bien au niveau de l’âge que du statut professionnel. De plus, il est possible de transférer ses autres produits d’épargne retraite sur ce compte. 

En cas de force majeure, ce plan d’épargne retraite peut être débloqué en avance. Cela est valable pour tous les accidents de la vie, entre autres, le décès du conjoint ou du titulaire du pacs, l’invalidité du titulaire, d’un enfant ou du conjoint, l’arrêt des droits d’allocation au chômage, le surendettement, ou la cessation d’activité résultant d’une liquidation professionnelle. 

Evidemment, le meilleur PER est celui qui correspond le plus au statut de chaque individu, et dans la mesure du  possible, il faut l’adapter à ses possibilités et besoins. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *